Conseils Pronostics

 

Le résultat d'un match de football est à la base logique, mais des erreurs d’arbitrages, des arbitres achetés, et des arrangements peuvent avoir lieu, et beaucoup plus souvent que prévu. Les arrangements où généralement les joueurs sont impliqués dedans, interviennent généralement dans les deuxièmes divisions ou des divisions encore plus inférieures à celle-ci, elles sont présentes aussi dans les petits championnats (finlandais, japonais, …), car plus le salaire des joueurs est bas, plus il est facile de les corrompre avec une plus petite somme. De même pour les arbitres qui sont de mieux en mieux payés pour éviter cela. Si un arbitre gagne 4 500 euros par mois (salaire moyen d’un arbitre de Ligue 1), et qu’on leur propose par exemple 15 000 euros pour qu’ils aident à faire gagner une équipe, ils ne diront pas non…

Étant donné le nombre de critères, on comprend la difficulté de bien pronostiquer, puisqu'en fonction du match, tel ou tel critère sera à privilégier dans l'analyse du résultat possible. Chaque critère a bien sûr son lot d'exception ou de contre-exemple.

I.                  Le classement des deux équipes au moment du match

Le classement des équipes est censé déterminer la force de chaque équipe. Il ne faut tout de même pas prendre en compte le classement lors des 3 à 5 premières journées de championnat car des équipes plus faibles d’habitude peuvent commencer en fanfares et d’autres plus fortes qui vont débuter le championnat en difficultés. Une équipe qui est première d’un championnat doit logiquement gagner contre la dernière équipe de ce même championnat. La comparaison par le classement devient plus difficile lors de matches européens (Europa League, Ligue des Champions) puisque les championnats ont alors des niveaux différents. On peut néanmoins se baser sur la force d'un championnat, ceux d’Allemagne, d'Italie, d'Espagne et d'Angleterre étant les plus réputés.

II.               La forme des deux équipes au moment du match

La forme d'une équipe au moment du match est en fait le classement sur (en moyenne) les 5 derniers matchs de cette équipe, ou le nombre de victoires, nuls, défaites obtenus. C'est un très bon indicateur puisque le pronostic sur un match s'effectue dans une optique à court terme. Certaines équipes ont des passages à vide et des périodes d'euphorie, capables d'enchaîner 4 à 6 victoires de suite.

III.           L'état psychologique de chaque équipe

Le football est un sport, et dans tout sport, le côté psychologique a déjà démontré son importance. La difficulté réside dans le fait de pouvoir connaître cet état psychologique, la presse n'étant pas toujours la meilleure source d'informations. La meilleure équipe du monde, dans une période de doute, peut perdre un match normalement à sa portée. Dans la lignée de ce critère, un changement d'entraîneur a normalement pour effet de doper le moral d'une équipe. Des informations sur une équipe où sur des joueurs seront donnés via le site, sur le forum ou autre…

IV.           L'avantage du terrain

Il y a des statistiques qui parlent. Dans un même championnat, 50% des équipes qui reçoivent à domicile gagnent, 25% font match nul et 25% perdent. Autrement dit, recevoir dans son propre stade est un avantage indiscutable, et s'explique par l'absence de déplacement (qui engendre une fatigue physique), par la connaissance du stade (dimension, sol) mais surtout par le soutien des supporters. Il est à noter que la tactique d'une équipe jouant à domicile est souvent différente de celle jouant à l'extérieure. Il faut aussi regarder comment jouent les équipes sur leurs terrains et à l’extérieures car il y a des équipes qui à domicile ne perdent jamais, d’autres qui à domicile perdent tout le temps, d’autres qui à l’extérieur gagnent tout le temps, et encore d’autres qui à l’extérieur perdent tout le temps. Car si il y a un match où deux équipes se valent au niveau du classement, et que celle à domicile n’arrive pas à jouer sur son terrain et que l’équipe extérieure enchaîne les victoires sur ses déplacements, il est évident que c’est l’équipe jouant à l’extérieure qui gagnera ou qui aura un grand avantage. Le contraire étant plus fréquent.

V.               Le derby

Un derby est un match opposant normalement deux équipes d'une même ville, et on emploie également ce terme pour deux équipes voisines géographiquement ou d'une même région. En France, Lens et Lille, Lyon et St-Etienne, et Nice et Monaco sont les principaux derbys. Dans un derby, une partie de l'avantage à domicile est perdue. Cependant par l'attribution différente du nombre de places aux supporters de chaque équipe, on retrouve tout de même un léger avantage à l'équipe qui reçoit. Ainsi, il est réputé que les derbys finissent souvent par un match nul, et tout bon pronostic ne devrait pas exclure le nul dans un derby. On appelle aussi un derby, deux équipes de haut de classement qui s’affrontent chaque années pour la première place (Barcelone contre le Real Madrid), ou bien des équipes qui ne s’entendent pas (Paris et Marseille ou en encore Lyon et St-Etienne).

VI.           La météo

Une équipe habituée à évoluer sous la pluie et sur un terrain boueux aura un léger avantage sur ce type de terrain par rapport à une équipe habituée au beau temps. Les anglais, eux ont l’habitude de jouer sous la pluie à cause de leur climat. Dans les matches européens, la météo doit sérieusement être prise en compte, par exemple un club espagnol qui se déplace en Russie au mois de novembre, aura beaucoup de mal à tenir 90 minutes, le froid diminue les capacités physiques des joueurs, et l’air n’étant pas le même provoquent des essoufflements plus fréquents. Les russes sont habitués au froid, les espagnols au chaud, donc quand chaque équipe jouera à l’extérieur, ils ne seront généralement pas en position de favoris, mais d’outsiders.

VII.        Les "bêtes noires"

Une équipe est appelée « bête noire » lorsque cette équipe réussit sur plusieurs rencontres à battre une autre équipe ou à obtenir régulièrement de bons résultats face à elle. Ainsi, en Espagne, le Real de Madrid a pour bête noire depuis quelques années l'équipe de Majorque, et s'est vu infligé un 1-5 à domicile, et ce malgré la supériorité du Real de Madrid. Le côté psychologique d'une bête noire peut aussi expliquer cet étrange phénomène, en plus du type de jeu pratiqué par chacune des 2 équipes car il est vrai que certaines équipes ne peuvent pas pratiquer leur jeu habituel à cause de la disposition choisi par l’adversaire et de leur tactique.

VIII.    La fatigue et le cumul de matchs

Le corps humain n'est pas une machine. Si une équipe répète les matches tous les 3 jours (en jouant en Championnat, Coupe d'Europe et Coupes nationales), la fatigue se fera ressentir à un moment ou à un autre de la saison, et ce malgré un effectif de joueurs important. D'un match à l'autre, un entraîneur ne change jamais tous les joueurs, en particulier les joueurs irremplaçables. Les équipes jouant beaucoup de matchs par saison, finissent généralement mal (hormis les grandes équipes qui eux, ont l’habitude), par exemple Monaco durant sa saison 2002-2003 était premier de Ligue 1 avec une dizaine de points d’avance sur le deuxième à même pas dix journées de la fin, et qui en même temps jouaient de grands matchs européens où ils sont arrivés en finale de la Ligue des Champions, et jouaient aussi les coupes nationales (coupe de la Ligue, et coupe de France). Ils ont fini par perdre sur le score de 3-0 en finale de Ligue des Champions, se faire éliminé des deux coupes nationales, et se faire rejoindre par Lyon en championnat jusqu’à arriver jusqu’à la troisième place…

IX.           Les joueurs blessés et suspendus

Si le meilleur buteur d'une équipe ou le meneur de jeu est blessé (Messi à Barcelone par exemple...), il est indéniable que le résultat pourra être impacté, même s'il existe d'excellents remplaçants (les automatismes ne sont pas les mêmes). Il en va de même pour les joueurs suspendus.

X.               La motivation et l'enjeu du match

Si la rencontre est un match amical, ou un match apparenté comme amical (par exemple en fin de championnat, beaucoup de matches n'ont plus aucun enjeu), il faut se méfier du facteur motivation de l'équipe qui devrait normalement gagner le match, puisque sans réel enjeu, les équipes se laissent parfois aller. Il faut donc vérifier que l'équipe va jouer pour gagner, et pas juste pour le spectacle ou encore pour répondre à des essais de l'entraîneur.

Dans le même ordre d'idée, il faut regarder si un résultat particulier ne va pas arranger les deux équipes, par exemple une équipe va se maintenir en faisant un nul, et l'autre va être sacrée championne.

XI.           La réaction après une défaite... et le relâchement après une victoire

Il faut se méfier d'une équipe qui vient de réaliser un bon ou très bon résultat, car elle a parfois tendance à se relâcher. De même, une équipe qui vient de perdre à domicile, surtout une équipe du haut du tableau, va réagir en essayant de chercher les 3 points à l'extérieur pour se repositionner au niveau du classement.

 

Comment Parier ?

 

I.                  Choisir son Bookmaker

Bwin / Betclic / Unibet / FDJ / PMU / …

II.               Avoir des conseils

Voir ici.

III.           Connaître ses limites

Fixez-vous des limites ! Ne pas jouez plus de 5% à 10% de son compte sur un seul pari est un bon seuil qui permet de limiter vos pertes en cas de mauvaise période. Si vous êtes un bon parieur, la chance reviendra et vous repasserez dans le vert rapidement.…………………………………………….                                                       .     
Ne tentez pas de compenser vos pertes immédiatement, c’est le meilleur moyen de perdre encore plus. Un 
pari pris à la va-vite dans l’espoir de "se refaire" est souvent synonyme d’argent perdu. Soyez rigoureux et analysez toujours les rencontres.

IV.           Jouer avec ses gains

Le Paroli est un système de mise où vous ne jouez que vos gains. Ainsi, cela vous permet de garder votre capital de départ intact sauf en cas d’échec sur le premier pari. Cette technique peut donc aussi s’arrêter très vite, dès la première mise. Nous vous conseillons de jouer votre premier pari sur une issue dont vous êtes certain à 100%.

V.               Le « Surebet »

Le surebet, littéralement en anglais « Pari Sûr », est un pari sur lequel vous êtes certain de retirer un bénéfice. Il faut dans un premier temps, récupérer les meilleures côtes chez les différents bookmakers pour chaque issue possible de l’évènement.

V.I. Un exemple donné sur le site :
La finale de l’Euro 2012 était : Espagne - Italie
La côte de Balotelli comme meilleur buteur de l’Euro 2012 est de 2,50 sur Bwin (la plus haute côte).
Pour que ce pronostic ne passe pas, il faudrait un doublé de Torres (qui est remplacent), de Fabregas (qui est remplacent), ou de Xabi Alonso qui n'a marqué que contre la sélection française; sans que Balotelli ne marque un seul but. S'il est amené à en marquer un seul, il faudrait un triplé de ces trois joueurs précédemment cités.

Et / Ou La côte de Gomez comme meilleur buteur de l’Euro 2012 est de 8,00 sur Betclic (la plus haute côte).
Pour que ce pronostic ne passe pas, il faudrait un doublé de Torres (qui est remplacent), de Fabregas (qui est remplacent), ou de Xabi Alonso qui n'a marqué que contre la sélection française; et il ne faut pas que Balotelli ne marque, mais dans le cas inverse, le pari précédent passe.

En cas de non but de Balotelli, ou de non doublé de Torres, Alonso ou de Fabregas, les deux paris passent.
Cette finale s’est finie avec aucun doublé et pas de but de Balotelli. C’est un « SUREBET ».
 
V.II. Dans un deuxième temps, un SUREBET est aussi un pari où l’on est sûr à 100% de gagner ! Contrairement à l’exemple précédent où il y a tout de même un risque même minime de perdre votre pari.
Prenons  comme exemple un match : Paris – Marseille.
Côte de Paris : 2,90                           Côte du nul : 3,25                              Côte de Marseille : 3,00
Misez 34,97€ sur Paris                       Misez 31,20€ sur le nul                      Misez 33,80€ sur Marseille
Vous gagnerez quoi qui ce passe 101,41€ pour une mise de 100€. Il faut pour cela, que le total des 3 côtes additionnées soit supérieur à 9,00. Et que la côte minimale soit au minimum de 1,90.
Vous ferez alors : (100x(1/2,90))+(100x(1/3,25))+(100x(1/3,00)) = 98,59
100-98,59 = 1,41
Pour savoir combien miser, vous avez juste à faire : 101,41/2,90 = 34,97€ 101,41/3,25 = 31,20€                                                                                                                        101,41/3,00 = 33,80€
V.III. Le Surebet peut aussi avoir lieu à cause d’une erreur d’un Bookmaker, comme nous pouvons le voir en bas de cette page, sur la photo ci-dessous où à 40 secondes de la fin du match, les côtes sont impressionnantes ! Je précise que le match a eu lieu le 04 juillet 2012, et s’est fini sur un score nul et vierge de 0-0.

 

 
VI.             Le Pari Simple
VI.I. Le Pari Simple correspond à 1 pari portant sur une seule sélection pour un évènement. La sélection doit être gagnante pour générer un gain.
Exemple : Pour la rencontre Espagne – Italie comptant pour la finale de l’Euro 2012, si vous pariez sur la victoire de l’Espagne, vous avez fait un pari simple.
VI.II. Le Pari Double chance est une variante du pari simple. Il vous permet d’augmenter vos chances de gagner en jouant sur 2 issues possibles. Evidemment, les gains seront plus faibles.
VII.        Le Pari Combiné
Le Pari combiné, ou pari multiple est un pari portant sur plusieurs sélections de plusieurs rencontres. Les côtes des sélections choisies sont multipliés entre-elles. Vos possibilités de gains sont donc très fortement augmentés, mais vos risques de perdre également.
Exemple : Si vous pariez sur les trois victoires de l’Allemagne durant le 1er tour de l’Euro 2012 (Allemagne – Portugal, Allemagne – Pays-Bas, et Allemagne – Danemark), vous faites un pari combiné. Les côtes étant de 2,50 ; 2,35 ; et 1,70 et votre mise étant de 100€, vous gagnerez :
2,50 x 2,35 x 1,70 x 100 (votre mise) = 998,75€ de gains.
Vos probabilités de gains sont calculées de manière suivante :
Il y a une chance sur trois pour chaque pari donc pour trois paris comme dans l’exemple précédent, vous avez :
1/3 x 1/3 x 1/3 soit 3,7% de chances de gagner 998,75€. Ce calcul est fait si vous miseriez sur des équipes au hasard. Etant donné que vous avez étudié votre pari, le pourcentage est plus élevé mais reste incalculable.
VIII.    Les Paris en Direct
Les paris en direct sont des paris sur l’issue d’un évènement en cours. Ce type de pari permet de parier sur un match en prenant compte des faits de jeu.
IX.           Les Paris « Système »
IX.I. LE TRIXIE
Un trixie est un pari correspondant en fait à 4 paris (3 doubles et 1 triple) portant sur 3 sélections dans différents évènements. Au moins 2 des sélections doivent être gagnantes pour générer un gain, mais pas forcément un bénéfice (gain moins la mise).
Exemple :
Si vous pariez 1€ en Trixie sur les 3 rencontres du 1er tour de l’équipe de France à la Coupe du Monde 2010 (France-Uruguay, France-Mexique, France-Afrique du Sud), 4€ seront débités de votre compte.
Prenons des cotes fictives :
1       N       2
France-Uruguay               2,00 3,25   3,75
France-Mexique               2,10 3,00   3,50
France-Afrique du Sud    1,90 2,90   3,90
Si vous avez joué une victoire de la France dans ces trois matchs, le Trixie se décompose comme suit :
_ le pari double 1€ X 2,00 X 2,10 = 4,20
_ le pari double 1€ X 2,00 X 1,90 = 3,80
_ le pari double 1€ X 2,10 X 1,90 = 3,99
_ le pari triple 1€ X 2,00 X 2,10 X 1,90 = 7,98
Si vous avez tout juste, vous gagnez en fait 4 paris (les 3 doubles et la triple) et vous ferez donc un joli bénéfice (4,20 + 3,80 + 3,99 + 7,98 = 19,97€). Si la France gagne contre l’Uruguay et le Mexique, puis fait match nul contre l’Afrique du Sud, vous remportez 4,20€ (2,00 x 2,10) et prenez un bénéfice de 0,20€.
 
IX.II. LE PATENT
Un Patent correspond à 7 paris portant sur 3 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 1 simple pour chaque sélection ainsi que 3 doubles et 1 triple. Il suffit d'une sélection gagnante pour générer un gain.
 
IX.III. LE YANKEE
Le Yankee correspond à 11 paris portant sur 4 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 6 doubles, 4 triples et un accumulateur. Au moins 2 des sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.
 
IX.IV. LE SUPER YANKEE
Le Super Yankee correspond à 26 paris portant sur 5 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 5 simples, 1 doubles, 10 triples, 5 accumulateurs 4 volets et un accumulateur. Au moins 2 des sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.
 
IX.V. LE HEINZ
Le Heinz correspond à 57 paris portant sur 6 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 15 doubles, 20 triples, 15 accumulateurs 4 volets, 6 accumulateurs 5 volets et un accumulateur. Au moins 2 des sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.
 
IX.VI. LE SUPER HEINZ
Le Super Heinz correspond à 120 paris portant sur 7 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 21 doubles, 35 triples, 35 accumulateurs 4 volets, 21 accumulateurs 5 volets, 7 accumulateurs 6 volets et un accumulateur. Au moins 2 des sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.
 
 IX.VII. LE GOLIATH
 Le Goliath correspond à 247 paris portant sur 8 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 28 doubles, 56 triples, 70 accumulateurs 4 volets, 56 accumulateurs 5 volets, 28 accumulateurs 6 volets, 8 accumulateurs 7 volets et un accumulateur. Au moins 2 des sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.
X.               Les paris « Handicap »
Les paris Handicap, est un moyen d’augmenter votre côte, car elle rajoute le plus souvent un but à une équipe ce qui permet de rendre le match plus serré si une équipe est donné beaucoup plus forte sur son adversaire. L’équipe devra donc gagner par deux buts afin de remporter votre pari. Il est possible qu’en cas de grosse différence que l’handicap soit de deux buts au lieu d’un seul.
XI.           L’ « Over », ou l’ « Under »
Dans ce type de paris, le gagnant du match n’a aucune importance. Le plus connu est le Under 2,5, ou Over 2,5 soit : -2,5 ou +2,5. Qui revient à dire que l’on dit qu’il y aura soit plus de 2,5 buts dans un match donc 3 buts ou plus, ou qu’il y aura moins de 2,5 buts donc 2 buts ou moins. Il est également possible que les over/under soit de 1,5 ou 3,5, c’est selon votre choix mais la côte augmentera ou descendra suivant le risque effectué.
XII.        Le Mi-temps / Fin de match
Ce pari possède 9 solutions, il consiste à dire qui sera le gagnant de la mi-temps et qui gagnera la fin de match. Les côtes sont souvent élevé dans ce genre de paris, car vous devez pronostiquez deux résultat sur un même match. Les 9 solutions possibles sont : Equipe 1 gagne / Equipe 1 gagne ; Equipe 1 gagne / nul ; Equipe 1 gagne / Equipe 2 gagne ; Nul / Equipe 1 gagne ; Nul / Nul ; Nul / Equipe 2 gagne ; Equipe 2 gagne / Equipe 1 gagne ; Equipe 2 gagne / Nul ; Equipe 2 gagne / Equipe 2 gagne.
Les scores ne sont pas remis à zéro à la mi-temps.
XIII.    Le Pari à long terme
Ce genre de paris, est un pari que l’on effectue sur une compétition où l’on aura la réponse que quelques semaines, quelques mois, voire quelques années après. Par exemple dire qui gagnera la prochaine coupe du monde ou coupe d’Europe.
XIV.    Les paris Pairs / Impairs
Ce type de paris n’est plus un pronostic mais une loterie, nous devons dire si le nombre de buts marqués dans le match sera pair ou impair. Il est donc très difficile de pronostiquer ce genre de paris.
XV.        Le Lexique

XV.I. Lexique Sportifs

A

Accumulateur 4 Volets : Un accumulateur quatre volets correspond à un pari contenant 4 sélections dans différents évènements. Toutes les sélections doivent être gagnantes pour générer un gain. 

B

Bookmaker : Un bookmaker est une société qui propose et organise des paris sportifs. Dans le monde, on en compte plus de 1 000.

 

C
Cote : Une cote est un chiffre, un nombre ou une fraction associée à un évènement qui permet de calculer le montant du gain si le pari s'avère exact. Il en existe de 3 sortes : la cote européenne, la cote anglaise et la cote américaine.

Cote Américaine : Elles sont présentées sous forme d'entier précédé d'un - ou d'un + et indiquent le montant à miser pour obtenir tel ou tel gain.
Exemple:
La cote associée à la victoire de « A » est de -200 ce qui signifie que vous devez miser 200€ pour en gagner 100.
Vous avez misé 100€ sur la victoire de « A » et vous avez gagné.
Votre gain est donc de : 100€ (votre mise) x (1 + 100/200) (la cote associée à la victoire de « A ») soit 50€.
Votre bénéfice est de : 150€ (votre gain) - 100€ (votre mise) soit 50€.

Cote Anglaise : Elles sont présentées sous forme de fraction et permettent de calculer le montant du bénéfice si le pari s'avère exact.
Exemple:

La cote associée à la victoire de « A » est de 1/2.
Vous avez misé 100€ sur la victoire de « A » et vous avez gagné.
Votre bénéfice est donc de : 100€ (votre mise) x 1/2 (la cote associée à la victoire de « A ») soit 50€.


Cote Européenne : Elles sont présentées sous forme d'entier ou de décimal et permettent de calculer le montant du gain si le pari s'avère exact.
Exemple:
La cote associée à la victoire de « A » est de 1.50.
Vous avez misé 100€ sur la victoire de « A » et il a gagné.
Vous gain est donc de : 100€ (votre mise) x 1.50 (la cote associée à la victoire de « A ») soit 150€.
Votre bénéfice est de : 150€ (votre gain) - 100€ (votre mise) soit 50€.

 

D

Double : Un pari double correspond à 1 pari portant sur 2 sélections dans différents évènements. Les 2 sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.

G
Goliath : Le Goliath correspond à 247 paris portant sur 8 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 28 doubles, 56 triples, 70 accumulateurs 4 volets, 56 accumulateurs 5 volets, 28 accumulateurs 6 volets, 8 accumulateurs 7 volets et un accumulateur. Au moins 2 des sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.

H
Handicap : Les paris Handicap, est un moyen d’augmenter votre côte, car elle rajoute le plus souvent un but à une équipe ce qui permet de rendre le match plus serré si une équipe est donné beaucoup plus forte sur son adversaire. L’équipe devra donc gagner par deux buts afin de remporter votre pari. Il est possible qu’en cas de grosse différence que l’handicap soit de deux buts au lieu d’un seul.

Heinz : Le Heinz correspond à 57 paris portant sur 6 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 15 doubles, 20 triples, 15 accumulateurs 4 volets, 6 accumulateurs 5 volets et un accumulateur. Au moins 2 des sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.

Heinz 2: Le Super Heinz correspond à 120 paris portant sur 7 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 21 doubles, 35 triples, 35 accumulateurs 4 volets, 21 accumulateurs 5 volets, 7 accumulateurs 6 volets et un accumulateur. Au moins 2 des sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.
 

L

Live bet : Le Live bet est un pari sur l'issue d'un évènement en cours. La particularité de ce type de pari réside dans la fluctuation des cotes, liées à l'évolution du score et des faits de jeu.

O

Outsider : L'Outsider est l’équipe qui n'est pas favori. Sa cote est donc relativement haute.


Over / Under : Le pari over/under (plus/moins) Dans ce type de paris, le gagnant du match n’a aucune importance. Le plus connu est le Under 2,5, ou Over 2,5 soit : -2,5 ou +2,5. Qui revient à dire que l’on dit qu’il y aura soit plus de 2,5 buts dans un match donc 3 buts ou plus, ou qu’il y aura moins de 2,5 buts donc 2 buts ou moins. Il est également possible que les over/under soit de 1,5 ou 3,5, c’est selon votre choix mais la côte augmentera ou descendra suivant le risque effectué.

P

Pari en direct : Le pari en direct est un pari sur l'issue d'un évènement en cours. La particularité de ce type de pari réside dans la fluctuation des cotes, liées à l'évolution du score et des faits de jeu.

Pari sportif : Un pari sportif est une somme d'argent misée sur un évènement sportif.


Patent : Un patent correspond à 7 paris portant sur 3 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 1 simple pour chaque sélection ainsi que 3 doubles et 1 triple. Il suffit d'une sélection gagnante pour générer un gain.

S
Simple : Un pari simple correspond à 1 pari portant sur 1 sélection pour un évènement. La sélection doit être gagnante pour générer un gain.

 

Surebet : Le Surebet est un pari, qui est sûr de procurer un gain supérieur à sa mise.

 

T

Triple : Un pari triple correspond à 1 pari portant sur 3 sélections dans différents évènements. Les 3 sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.


Trixie : Un trixie correspond à 4 paris portant sur 3 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 3 doubles et 1 triple. Au moins 2 des sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.

V 

Valuebet : Un valuebet est un pari sur une sélection d'un évènement dont la cote a été mal évaluée par le bookmaker.

Y

Yankee : Le yankee correspond à 11 paris portant sur 4 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 6 doubles, 4 triples et un accumulateur. Au moins 2 des sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.

Yankee 2 : Le Super Yankee correspond à 26 paris portant sur 5 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 5 simples, 1 doubles, 10 triples, 5 accumulateurs 4 volets et un accumulateur. Au moins 2 des sélections doivent être gagnantes pour générer un gain.

 

XV.II. Lexique Poker

A

Ante : Une ante est une petite mise généralement 10% de la grosse blind qui doit être posée par tous les joueurs de la table lors d'un tournoi. Les antes servent à accélérer la partie et à faire grossir les pots.

 

B

Backdoor : Une couleur ou Suite Backdoor. C'est lorsqu'une combinaison se réalise à l'aide sur les deux dernières cartes du tableau (turn et river).

 

BPT / Barrière Poker Tour : Le BPT est une série de tournois organisée en France dans les casinos du groupe Barrière.

 

Bet / Miser : En poker, lorsqu'un joueur bet, il engage une partie de ses jetons dans le coup.


Board / Tableau : Le board correspond aux 5 cartes communes à tous les joueurs disposées au centre de la table au Poker.

 

Bouton : La position du bouton correspond au joueur qui distribue les cartes. Il est situé à la droite de la petit Blind et il est le dernier joueur à parler. C'est une position stratégique très importante qui donne un avantage.

 

Buy-in : Droit d'entrée d'inscription à un tournoi de Poker.

 

C

Call / Suivre : Lorsqu'un joueur Call, il paye le montant de la mise ou de la relance de son adversaire pour rester dans le coup.

Cash game : Le Cash Game est le fait de jouer une partie de Poker directement avec son propre argent.

 

Check : Miser zéro. Lors qu'un joueur check il reste dans le coup.


Cut off : La position du Cut Off correspond au joueur situé à la droite du bouton.


D

Dealer : Le dealer représenté par un cercle avec un D marqué dessus représente la personne qui distribue les cartes.

 

E

EPT  European Poker Tour : C'est une série de grands tournois regroupant les meilleurs joueurs internationaux et se déroulant dans les différents pays d'Europe comme la France, l'Italie, le Danemark, l'Angleterre, l'Espagne etc.

 

F

Flop : Le flop correspond aux 3 cartes communes dévoilées au milieu de la table.

 

Flush / Couleur : Une flush est une combinaison de 5 cartes de la même couleur (Piques, cœurs, trèfles, carreaux).


Fold / Jeter
 : Lorsqu'un joueur fold, il jette sa main et abandonne le coup ainsi que les jetons qu'il a déjà engagés dans le pot.

FPT / France Poker Tour : Le FPT est une série de tournois organisée en France par la salle Winamax Poker.

 

Freeroll : Tournoi de  Poker gratuit dont les droits d'entrées correspondent a des points fidélités.

 

H

High/low :   Terme souvent associé à une variante de Poker qui indique qu'on peut gagner la moitié du pot avec le High (Combinaison la plus haute) et le Low (Combinaison la plus basse).

 

Hijack : La position du HiJack correspond au joueur assis à la droite du Cut Off soit deux places à droite du bouton.

 

HORSE : Le  HORSE est un acronyme pour Holdem, Omaha, Razz, Stud et Stud Hi/Lo. C'est un groupement de 5 variantes de Poker qui se jouent alternativement. Le HORSE nécessite de connaitre ces 5 types de Poker il est généralement réservé aux joueurs expérimentés.

 
M
MTT : Multi Table Tournament. Un MTT est tout simplement un tournoi de Poker.


O

Omaha : L'Omaha est une variante de Poker qui se joue comme le Texas Holdem mais avec 4 cartes en mains. Le joueur devra automatiquement utiliser DEUX cartes sur les quatre qu’ils possèdent.


P

PPT / Partouche Poker Tour : Le PPT est une série de tournois organisée en France par le groupe de Casinos Partouche

 

Prize pool : Le prize pool est la somme totale à gagner lors d'un tournoi de Poker.


Q

Quad / Carré : Quatre cartes de même valeur.

R

Raise / Relancer : Un joueur peut relancer quand un joueur à miser avant lui. Le montant minimum d'une relance est du double de la précédente mise.

River / Rivière : La river est la cinquième et dernière carte commune dévoilée.

 

S

Set / brelan : Un set est une combinaison de 3 cartes identiques.

SNG : Un SNG est un tournoi de Poker avec un nombre prédéfini de joueurs. Il existe des SNG une table de 6 ou 9 joueurs ou des SNG multi tables de 2, 3, 5 tables ou plus.

Squeeze : Terme Stratégique qui décrit l'action de relancer lorsque d'un joueur à miser et qu'un autre s'est contenté de payer.

Straight / Suite : Une straight est une combinaison de 5 cartes qui se suivent.

String bet : Termes anglais désignant une faute que font généralement les débutants et qui consiste à effectuer une relance en plusieurs lors d'une partie live.


T

Turn / Tournant : Le turn est la quatrième carte commune dévoilée.

U

UTG / Under The Gun : La position Under The Gun correspond au joueur qui est le premier à parler à la gauche de la grosse Blind.

 

W

WSOP / World Series Of Poker : Les WSOP sont les championnats du monde de Poker organisés au casino RIO de Las Vegas par la société Harras. Ils se déroulent de fin mai à mi-juillet et proposent une cinquantaine de tournois toute disciplines confondues.

WPT / World Poker Tour : C'est une série de grands tournois regroupant les meilleurs joueurs de Poker internationaux et se déroulant dans les plus grandes villes du monde et en grande partie aux états unis comme à Las Vegas ou à Los Angeles.

 

xv.iii. Lexique Turf

A

Affûté : un cheval affuté est très bien préparé à une course précise.

Allant : un cheval allant aime courir parmi les chevaux en tête de la course.

Allure : c'est la vitesse et le style de déplacement du cheval, il en existe 3 principales : le pas, le trot et le galop.

Amble : allure entre le trot et le galop.

APQS : autre Que Pur Sang.

Aubin : allure d’un cheval qui galope avec ses pattes avant et trotte en même temps avec ses pattes arrière.

 

B

Base : un cheval de base fait partie des favoris des parieurs. 

Bonus 3 : gains perçus lorsque les 3 premiers chevaux à l’arrivée sont donnés au Quarté+ et au Quinté+.

Bonus 4 : gains perçus au Quinté+ lorsque vous avez les 4 premiers chevaux à l’arrivée.

Bonus 4 sur 5 : gain perçus au Quinté+ lorsque vous avez 4 chevaux sur les 5 à l’arrivée.

Bottom-weight : cheval qui porte le plus petit poids d'une épreuve.


C
Canter : galop d’entrainement avant la course.

Casaque : tunique portée par le jockey.

Conditions (courses) : courses dont les critères de participations sont prédéfinis (gains, âges, sexe, etc.)

Critérium : épreuves réservée aux chevaux d’une même génération.


D
D.A.I : Disqualifié pour Allure Irrégulière

Déclassé : cheval qui court avec une valeur bien inférieure à la sienne. Il a généralement de grande chance de gagner.

D.P.G. : Disqualifié pour avoir passé le Poteau d’arrivée au Galop.

Driver : jockey qui conduit le Sulky lors des épreuves de Trot.


E

Ecart : nombre de courses disputées entre deux victoires.


F

Favori : cheval dont la cote est la plus faible. C'est le cheval le plus joué et qui a le plus de chances de gagner.

Forfait : cheval qui ne participera pas à une course.


G

Groupe : courses réservées aux meilleurs chevaux.

H

Handicap : Selon la valeur des chevaux, le handicapeur affecte à chaque cheval un poids spécifique. Cela permet d'équilibrer les courses.

Hongre : cheval castré.

Hurdle-Racer : cheval spécialisé dans les courses de haies.

I

Inédit : cheval dont c'est la première course.

J

Jumelé : pari consistant à trouver deux chevaux à l’arrivée. Le jumelé « gagnant » correspond aux 2 premiers à l'arrivée. Le « placé » consiste à choisir 2 chevaux parmi les 3 premiers.

L

Lot : chevaux qui participent à la même course.

M

Maiden : cheval qui n'a jamais gagné une épreuve.

 

Musique : en turf, la Musique est une statistique qui donne les dernières performances du cheval.


N

NP : Non Partant avant une course ou Non Placé à l'arrivée.

O

Obstacles (Courses) : Il y en a 3 sortes : courses de haies, steeple-chase et cross-country. Chacune a une distance et une nature spécifique. 

Outsider : L'Outsider est l’équipe qui n'est pas favori. Sa cote est donc relativement haute.


P

Poids : charge totale (jockey et poids défini par le handicap) portée par le cheval.

PS : Pur Sang.


Q

Quarté : jeu organisé par le PMU. Le joueur doit trouver les 4 premiers chevaux d'une course dans l'ordre pour l'emporter. S'il a la combinaison dans le désordre, il remporte quand même un gain moins important.

Quinté + : jeu organisé par le PMU. C'est le même principe que le Quarté mais avec 5 chevaux. 

R

Rembourser : si un cheval est forfait ou non partant, les paris (simples, placés et gagnants) sur ce cheval sont remboursés. Vérifiez bien les CGV avant de parier.


Rétrogradé : sanction sur un cheval qui a gêné ses concurrents.


S

Sprinter : cheval spécialiste des courses de 800m à 1200m.

Stayer : cheval spécialiste des courses de plus de 3000m.

Steeple-chase : course d’obstacles.

Sulky : charrette qui sert pour les courses de trot attelé.

Surclassé : cheval qui participe à une course dont les concurrents sont plus forts.

T

Terrain : Le terrain est une variable importante à prendre en compte. Selon le climat, le terrain est léger, souple, collant ou lourd.

Tiercé : jeu organisé par le PMU. Le joueur doit deviner les 3 chevaux arrivant en tête d'une course dans l'ordre, ou dans le désordre pour un gain moins important.

Y

 

Yearling : cheval d’un an.